Accusée du meurtre de Fatoumata Mactar Ndiaye, la députée Awa Niang brise le silence «Je me confie à Dieu…»

Lors du procès pour meurtre de Samba Sow, suspect numéro un de l’assassinant de Fatoumata Mactar Ndiaye, vice-présidente du Cese à l’époque, le nom de la députée Awa Niang a été cité. Questeur à l’Assemblée, l’honorable Awa Niang a réponduà ces accusations.

« Je me confie à Dieu et je vais laisser ces gens parler. Qu’ils sachent que je suis une femme forte et que rien ne peut m’ébranler », avertira l’honorable députée, qui s’est exprimée sur cette affaire à l’occasion du lancement de la tournée nationale des femmes Apéristes à Rufisque, rapporte Dakaractu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here