Grace présidentielle : Pourquoi Khalifa Sall n’est pas gracié

Fin de suspense. Khalifa Sall n’est pas gracié par le président de la République, Macky Sall. D’après des sources concordantes, le nom de l’ancien maire de Dakar ne figure pas sur la liste des 426 détenus graciés à l’occasion de la fête de Tabaski.
L’information est même confirmée par un de ses avocats et quelques membres de sa famille contactés par Seneweb. La raison? L’on nous signale que ses conseils ont déposé depuis le 4 juin dernier à la Cour suprême une demande d’annulation de sa radiation de la liste des députés. Ce qui n’est pas encore vidé. Alors que, rappelle la même source, l’article 47 de la constitution, qui confère au chef de l’État le pouvoir d’attribuer la grâce, a exigé le caractère définitif de la condamnation du détenu bénéficiaire. “Si sa condamnation était définitive, il ferait partie des personnes graciées”, jure d’ailleurs un proche du Président Sall.
Khalifa Sall, condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme et placé sous mandat de dépôt depuis mars 2017, pour détournement de deniers publics, passera la Tabaski à Rebeuss. Ceci, malgré les multiples sollicitations des hommes politiques et membres de la société civile pour sa libération.
A noter que ces désormais ex-prisonniers ont été condamnées entre 3 et 24 mois pour diverses infractions de vol, escroquerie, coups et blessures volontaires et associations de malfaiteurs, entre autres, et incarcérées dans différents établissements pénitentiaires du Sénégal dont trois cent soixante-dix (370) remises totales de peines et cinquante-six (56) remises partielles.

seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here