LE GOUVERNEMENT ANNONCE L’EXPLOITATION COMMERCIALE DU TER POUR 2020

L’Assemblée nationale a, ce lundi, adopté à la majorité absolue le projet de loi autorisant la création de la société nationale dénommée « société nationale de gestion du patrimoine du train express régional ». Un projet défendu par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Oumar Youm. Lequel a profité de la tribune pour annoncer la période d’exploitation du TER. Selon lui, la période d’exploitation commerciale est fixée entre janvier et mars 2020. « Les travaux seront réceptionnés fin janvier 2019. Il y aura une période d’exploitation entre juin 2019 et décembre 2019. Le Ter n’a pas été inauguré en janvier 2019. Ce sont des trains qui ont été réceptionnés le 14 janvier 2019 », a précisé le ministre.

Oumar Youm a, dans le même sillage, répondu à Ousmane Sonko qui, lors de sa dernière conférence de presse, dénonçait les montants injectés dans les travaux du TER. « Le TER est un projet révolutionnaire, transparent, crédible, fiable. C’est un projet de plus de 658 milliards de francs Cfa. On n’a pas à cacher les chiffres. Tout le monde est informé du coût de ce projet », indique-t-il.

Le tarif du TER sera subventionné

Les travaux du TER ont été suspendus récemment à cause du retard accusé dans la signature des autres avenants dû à la tenue de la présidentielle. Mais, le ministre Youm rassure que tout est rentré dans l’ordre parce qu’ils ont eu à négocier avec les entreprises. « Aujourd’hui, le chantier a repris. Les malentendus ont été levés et nous pensons que dans maximum une semaine le chantier sera encore dans une phase très active », dit-il.

Quid du tarif du TER pour les usagers ? Oumar Youm rassure qu’il sera abordable. Ce, parce que le président de la république a voulu que ce train soit un train populaire. Le tarif, renseigne-t-il, sera subventionné au vu de l’importance de l’investissement. « C’est clair que si on devait appliquer le plein tarif en tenant compte de tout le tarif, le confort, de la technologie, de la rapidité, les tarifs allaient exploser. Le président a dit qu’il ne faudrait pas qu’on dépasse 1500 francs Cfa/le tarif. Cela est bien entendu par celui qui va exploiter le train. Ce tarif social sera exploité », soutient-t-il.

De même, le ministre rappelle que le projet du TER a déjà mobilisé plus de 53 milliards de francs Cfa en termes d’indemnisation des personnes impactées par le projet. Selon lui, plus de 12 mille personnes ont été impactées. « L’Etat a fait beaucoup d’effort. Il y a des choses à parfaire, des choses à améliorer. Il y a certaine personne qui n’ont pas encore reçu leurs indemnisations. Cela est lié au fait qu’il y a des problèmes de preuves sur la propriété des terrains, des problèmes d’héritage. Mais tous ces problèmes ont été identifiés et très rapidement nous allons apporter des solutions pour soulager les populations », fait-il remarquer.

emedia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here