Les déclarations fortes de Pep Guardiola: “si nous gagnons pas contre le Real, ils me vireront”

À l’occasion d’une interview, l’entraîneur de Manchester City a signé une sortie médiatique qui ne manquera pas de faire parler. Extraits.

Cette saison, Manchester City sourit moins. En Premier League, les hommes de Pep Guardiola, doubles tenants du titre de champion d’Angleterre, sont en train de voir Liverpool réaliser un cavalier seul. Avec 22 points de retard sur les Reds, les Citizens ne se font d’ailleurs plus trop d’illusions. Il leur reste donc les deux coupes nationales et la Ligue des Champions comme derniers objectifs pour leur fin de saison. Mais à l’heure d’évoquer le duel qui opposera son équipe au Real Madrid en Coupe d’Europe (match à suivre sur le live commenté de notre site), Guardiola a lâché une déclaration surprenante.

« Si nous ne gagnons pas face au Real Madrid, le propriétaire ou le directeur sportif du club viendra et me dira : “ce n’est pas suffisant, nous voulons la Ligue des Champions” et ils me vireront. Et je leur répondrai : “d’accord, merci, ce fut un plaisir” », a-t-il déclaré dans un entretien accordé à Skysports. Des propos qui ne manqueront pas d’alimenter les rumeurs annonçant la fin de l’histoire d’amour entre l’Espagnol et les Citizens, ensemble depuis l’été 2016.

« On envoie un message erroné aux nouvelles générations »
Mais pour expliquer cette sortie, Guardiola a simplement voulu dire que la victoire finale n’est pas tout ce qui compte. « Peu importe ce que disent les gens, je fais les choses pour gagner chaque compétition. Les équipes de Manchester City de ces dernières années ne sont pas des perdantes. Il faut être fier de faire tout ce que tu peux. On envoie un message erroné aux nouvelles générations à qui on apprend que seule la victoire compte », a-t-il indiqué, avant de poursuivre.

« C’est un mauvais message à ces générations qui ne comptent que les trophées. Les gens pensent que parce que tu es Klopp ou Guardiola, tu vas tout gagner chaque saison. Mais c’est impossible. Si tu ne gagnes pas la Ligue des Champions, c’est un désastre. Si tu la gagnes, c’est un succès. Si on prend les choses comme ça, ça veut dire que les plus de 100 ans d’histoire seraient un désastre, alors que ce n’est pas vrai. » Enfin, l’Espagnol est revenu sur son cas personnel pour faire une mise au point pour le moins sincère.

« Ça veut dire quoi être le meilleur ? Jamais je ne me suis considéré comme le meilleur, même quand j’ai gagné six titres consécutifs et le triplé avec le Barça. J’ai gagné parce que j’avais des joueurs extraordinaires. Mais il y a des entraîneurs fantastiques qui n’ont pas ce genre de joueurs et qui n’entraînent pas dans des grands clubs. Je suis un bon entraîneur, mais pas le meilleur. Donnez-moi une autre équipe que Manchester City et je ne gagnerai pas. » C’est ce qui s’appelle avoir le sens de l’auto-critique.

Foot Mercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here