ME EL MAMADOU NDIAYE, AVOCAT : « C’EST UN COMBAT DE PRINCIPE, KHALIFA SALL NE PRENDRA PAS L’INITIATIVE DE DEMANDER UNE GRÂCE »

Le Front pour la libération de Khalifa Sall a fait face à la presse, ce mardi 6 août 2019 pour annoncer qu’il va déposer une lettre de grâce présidentielle pour l’ancien maire de Dakar, condamné à 5 ans de prison ferme pour détournement de deniers publics. Me El Mamadou Ndiaye fait partie du pool d’avocats de l’ancien maire de Dakar. Selon lui, Khalifa Sall n’a jamais été demandeur d’une grâce. « Il ne prendra pas l’initiative de le faire. C’est un combat de principe. Il est clair et constant dans sa position. Ce n’est pas à lui de demander une grâce. Il a dit clairement qu’il ne demandera pas de grâce », a expliqué l’avocat, joint par téléphone.

A l’en croire, leur client a été clair depuis le début de ce feuilleton judiciaire. Car, il a toujours dit qu’à défaut d’obtenir la liberté sur une décision de justice, il purgera l’intégralité de la peine qui lui a été infligée. « A chaque que nous avons agité l’idée d’une demande de grâce, il nous a défendus de le faire. C’est pour vous dire que c’est un combat de principe qu’il mène. Il appartient à ceux-là qui l’ont mis en prison de prendre la décision s’ils veulent le libérer », a indiqué la robe noire, rappelant que la grâce est une prérogative du président de la République. Et, par conséquent, c’est à lui d’en décider.

S’agissant de ceux qui ont pris l’initiative de demander la grâce pour Khalifa Sall, Me Ndiaye fait savoir que leur client ne s’y oppose pas. « Il ne peut pas interdire à ses partisans ou aux personnes de bonnes volontés de solliciter la grâce pour lui. Si la grâce lui est accordée, il se pliera à la décision et quittera la prison », a indiqué Me El Mamadou Ndiaye.

emedia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here