Révocation de M. Ka et Samba N. Seck : L’UMS déplore et condamne…

L’Union des magistrats du Sénégal (UMS) a déploré mardi la brutalité et la médiatisation de la révocation du directeur de Cabinet du Secrétaire d’État auprès du Garde des sceaux, ministre de la Justice, Samba Ndiaye Seck et de Moustapha Ka, directeur des droits humains démis de leurs fonctions au Comité des droits de l’homme des Nations-Unies.

Les magistrats condamnent le non-respect du parallélisme des formes dans le limogeage de ces désormais ex fonctionnaires de l’Etat.

Moustapha Ka

Selon l’Ums  Moustapha Ka ne peut être démis que par un décret. Puisque, soutiennent Souleymane Téliko et Cie, il a été nommé par décret 2017-228 du 6 décembre 2017 après avis du Conseil supérieur de la magistrature.

Limogeage

Le directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat aux droits humains, Samba Ndiaye Seck, et le directeur des droits humains, Moustapha Kâ, ont été démis de leurs fonctions ce lundi 21 octobre 2019. Ce, suite aux déclarations tenues par les membres de la délégation sénégalaise au Comité des droits de l’homme, lesquelles ne sont pas conformes à la position officielle de l’Etat du Sénégal, a détaillé le ministère de la justice dans un communiqué rendu public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here