Accueil Politique STATUT SPÉCIAL DE DAKAR, AMNISTIE KARIM ET KHALIFA, INSÉCURITÉ…LE GRAND ORAL DE...

STATUT SPÉCIAL DE DAKAR, AMNISTIE KARIM ET KHALIFA, INSÉCURITÉ…LE GRAND ORAL DE GAKOU

0

Le leader du Grand Parti était en visite, ce mercredi 12 février 2020, dans les locaux du groupe Emedia-Invest. Malick Gakou s’est dit impressionné par l’engagement du groupe. L’occasion faisant le larron, il a été interpellé sur l’actualité nationale notamment sur l’insécurité qui prend des proportions inquiétantes mais également le statut particulier de la région de Dakar proposé par la présidente du Haut Conseil des Collectivités territoriales.

« Ce que j’ai vu aujourd’hui me séduit »

« Je suis venu visiter le groupe Emedia-Invest et je dois dire qu’en venant, ici, j’étais loin de m’imaginer combien je vais trouver une équipe aussi engagée, moderne et performante. De jeunes Sénégalais qui ont choisi d’aller à l’aventure. Je suis chef d’entreprise et je sais que c’est extrêmement difficile de monter une entreprise, de l’organiser et de la rendre performante. Ce que j’ai vu, aujourd’hui, me séduit. C’est la raison pour laquelle je suis impressionné par la manière avec laquelle cette équipe de professionnels entend relever le défi et le challenger communicationnel qu’elle a engagés. Donc, je suis satisfait de cette visite et j’encourage le groupe et, je suis persuadé qu’avec tous les talents que je viens de voir et le professionnalisme avec lequel l’équipe engagée entend relever le défi, je demeure optimiste que la réussite est au bout du chemin »

Sélectionné pour vous :  Après Mame Mbaye Niang, Cissé Lo déclare sa canddature à la Mairie de Dakar

« Il nous faut une osmose nationale »

« Le monde est devenu un monde très violent. Et, c’est une conséquence des crises multiformes pour la vie des Nations. C’est la raison pour laquelle cette insécurité est visible partout. Mais, l’insécurité est accompagnée par une forme de violence extrême qui secoue la société sénégalaise. C’est la raison pour laquelle j’ai lancé une déclaration pour dire qu’au-delà des considérations politiques, les hommes politiques, la société civile, les forces vives de la Nation doivent trouver un consensus pour qu’ensemble, nous puissions éradiquer définitivement le fléau de la violence et des extrémismes dans notre société. Je pense que cet appel a été entendu. Puisque, j’entends des réactions des autorités étatiques, de la société civile ou des personnalités religieuses qui vont dans la même direction. C’est la raison pour laquelle je pense que pour que le Sénégal puisse éradiquer définitivement la violence, il nous faut une osmose nationale autour de la question. Je pense que les Sénégalais sont prêts à s’unir et à unir leurs forces autour d’un consensus national pour combattre toutes les formes de violences qui sont préjudiciables aux perspectives du développement économique et social de notre pays ».

Sélectionné pour vous :  APR : Démission d’un frère de Macky Sall

« Si jamais on voudrait aller dans la direction… »

« S’agissant du statut spécial de Dakar, c’est une idée qui est glanée par ci et par là. Mais, ce qui demeure constant il faut avancer dans la perspective de renforcer la décentralisation. Et, l’un des piliers de la décentralisation, c’est le droit de vote pour les élus locaux. Je crois que le Sénégal est avancé à ce niveau-là et que si jamais on voudrait aller dans la direction de mettre un frein aux avancées démocratiques dans notre pays, cela poserait un problème. Comme c’est une idée qu’on n’a jamais vue en termes de projet, il sera difficile de se prononcer. Mais, le jour où, de manière effective, on verrait ce projet ou cette tentative de mise en œuvre, on se prononcera de manière vigoureuse contre toute forme d’aliénation des libertés et de la démocratie au Sénégal ».

Sélectionné pour vous :  Mame Mbaye NIANG sort de sa réserve: "Il y'a un traitre au sein de l'APR et il sera démasqué"

L’opposition a toujours demandé une amnistie pour Karim Wade et Khalifa Sall

« Dans le cadre de l’apaisement du champ politique, l’opposition a toujours demandé une amnistie générale pour Karim Wade et Khalifa Sall. C’est un postulat de l’opposition. Et dans le cadre du dialogue, le front a aussi défendu cette position qui est invariable ».

Partagez sur

À VOIR SUR SENEGALACTU TV

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici